Quelles sont les démarches pour garder sa maison après un divorce

Le mariage est l’une des choses les plus belles qui puisse arriver à deux personnes qui s’aiment réellement. Malheureusement, cette union ne dure pas éternellement. C’est ainsi que survient le divorce dans certains cas. En général, l’une des parties prenantes cherche à garder en sa possession la demeure conjugale. Comment peut-elle donc y arriver ? Dans la suite de cet article, vous en saurez davantage sur le sujet.

Pourquoi recourir à un agent banquier ?

S’il existe un site intéressant qui puisse vous guider dans vos démarches pour garder votre maison, c’est bien celui-ci. De nombreuses maisons sont acquises grâce à des prêts bancaires. On comprend pourquoi il est important de consulter un banquier avant de se décider. Lorsque la dette n’est pas encore entièrement payée, le fait de procéder avec un banquier devient impératif. Cela s’explique parfaitement car la demeure doit totalement être soldée.

Après un divorce, lorsque l’un des concernés choisi de rester en possession du bien immobilier, les choses se corsent. Auparavant, il s’agissait de rembourser sur la base de deux salaires. Mais après la séparation, les seuls revenus entrant en compte seront ceux de celui qui veut garder la maison. La banque fera donc une étude exhaustive au bout de laquelle elle se décidera. Cette analyse prendra en compte les capacités financières de l’acquéreur. Si au bout du compte la banque refuse l’option de laisser ce dernier en possession du bâtiment, la maison sera vendue. Cette décision est souvent bénéfique toutefois car les recettes de la vente sont partagées avec le couple séparé.

Lire  Tout savoir sur le référencement naturel

L’importance de la détermination de la soulte

En outre, se tourner vers un banquier n’est pas la seule démarche à suivre. Pour le partenaire désirant garder la maison, le calcul de la soulte est irréversible. La soulte représente en fait la part sous forme de numéraire de l’autre conjoint. Grâce à un notaire, vous pourrez aisément estimer la contribution de l’ancien partenaire. Cela vous permettra de ne pas être en conflit avec ce dernier.