L’essentiel à savoir sur « le Made in France »

Un pays ne peut vendre que ce qu’il possède. Ses produits agroalimentaires, sa mode vestimentaire, ses produits manufacturés sont autant de choses qu’il peut exposer au monde entier pour un retour conséquent. C’est pourquoi, à l’instar des autres pays, la France se démarque par le « Made in France ». Mais qu’en est-il vraiment ?

Les produits Made in France

La marque « Made in France » est ce qui différencie les produits originellement fabriqués en France. Elle est obligatoire pour les produits agricoles et alimentaires comme la viande bovine, les poissons de mer et d’eau douce, les fruits, les légumes, le miel, l’huile d’olive vierge, le beurre, la crème, le yaourt, le fromage, les coquillages, etc. Pour en savoir davantage sur le Made in France, visitez ici.

En ce qui concerne les produits manufacturés, l’étiquetage est facultatif. Là, il s’agit essentiellement des vêtements, des meubles, des pagnes, des ustensiles de cuisine, des équipements de chambre. Toutefois, tout fabricant de produits manufacturés est libre d’étiqueter son produit de la marque « Made in France » pourvu qu’il respecte les règles en la matière.

Comment obtenir le marquage « Made in France » ?

La mention « Made in France » est réglementée et contrôlée par la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Son obtention passe par un dossier dûment constitué. Il doit comporter les informations générales sur la société de fabrication : il y a la dénomination, l’adresse, le secteur d’activité, le chiffre d’affaires. Ensuite, le dossier doit amplement renseigner sur le/les produit(s) concerné(s). À ce niveau, il faudra mentionner les étapes du processus de production ayant abouti au produit fini. Pour finir, le fabricant doit fournir une preuve de traçabilité et de contrôle des matières premières.

Lire  Comment choisir un parfum pour femme ?

Les Français et le Made in France

Étant entendu que la mention « Made in France » est une politique de valorisation de la France, les Français sont prêts pour y mettre leur argent. Par exemple, 3/4 se déclarent aptes à payer plus cher pour acheter un produit marqué « Made in France ». Ils y voient une manière de contribuer hâtivement et considérablement à la survie des entreprises françaises. De façon explicite, le « Made in France » est perçu comme le développement de la France par les Français et pour les Français.